Avertir le modérateur

15/04/2008

Visite de Jimmy Carter en Israël sur fond de polémiques

a203d475a2b3d5db71c5580ac1792cd2.jpg


De passage en Israël dans le cadre d’une tournée moyen-orientale de 9 jours, l’ancien président américain Jimmy Carter a appelé le Hamas et la Syrie à participer au processus de paix et les Etats-Unis à ouvrir le dialogue avec l’Iran, lors d’une conférence tenue par The Marker, près de l’aéroport international Ben Gourion.

Prix Nobel de la Paix, Carter estime qu’il a encore un rôle à jouer dans la région. Il a ainsi prévu de rencontrer un des leaders du Hamas exilé en Syrie, Khaled Mashaal, ce qui lui a valu une pluie de critiques. Il n’empêche, il a également l’intention de s’entretenir avec le président syrien Bashar al Assad. Objectif : le relâchement de Ghilad Shalit, toujours retenu par le Hamas, mais aussi l’instauration d’un cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens. Avec ce voyage, Carter souhaite se positionner comme intermédiaire entre Israël, la Syrie et l’Iran. Pourtant, suite aux nombreuses critiques quant à sa rencontre avec Mashaal, Carter a du se rétracter, déclarant: « je représente seulement le centre Carter et ma propre famille, le but de ma visite n’est ni la négociation ni la médiation ».

Face à la polémique, Ehud Olmert, Tzipi Livni et Ehud Barak, ont décidé de ne pas rencontrer Jimmy Carter, officiellement pour des problèmes d’emplois du temps. Réponse de l’ancien président : « j’espère qu’ils daigneront me rencontrer pour que je puisse leur soumettre les idées ou propositions du Hamas». Quant à la Maison Blanche, elle a déclaré via un communiqué que Carter effectuait une visite seulement d’ordre privée, ne souhaitant pas être assimilée à ses propos, et ce alors même que le quotidien britannique the Independant vient d’annoncer que les Etats-Unis et l’Iran entretiennent des discussions secrètes depuis cinq ans.

Jimmy Carter considère en fait que son expérience dans les relations internationales, notamment dans la résolution du conflit népalais peut servir. Il compte aussi sur son image de défenseur de la cause juive. C’est en effet sous son mandat que l’ex-URSS a laissé quelques 25 000 juifs émigrer vers Israël.

Commentaires

Heu... Je crois qu'il aurait fallu aussi dire pourquoi il y a polémique. Dire par exemple que l'ex-président Carter a récemment écrit un livre farouchement anti israelien ou il disait entre autres qu'Israel menait une politique d'apartheid envers les Palestiniens.
Heu... il fallait dire aussi qu'a ce voyage, préparé depuis longtemps il devait etre accompagné de nombreuses personnalités (dont le précédent secretaire général de l'ONU) qui se sont toutes desistées parce que entre autres, M. Carter tenait a rencontrer les dirigeants du Hamas, le même Hamas qui est considéré par Les Etats Unis, Israel et l'Union Européenne comme un mouvement terroriste et qu'un ancien président des Etats Unis (meme si il est senile ) vienne serrer la main de Khaled Meshal cela donnerait une légitimité a cette organisation.
A part Carter, aucun dirigeant (ou ex dirigeant ) de n'importe quel pays, meme des "pays frères" n'a eu de relation avec le Hamastan... Et c'est à partir de là qu'il y a polémique.
L'objectif de son voyage n'est pas du tout le "relachement (?) de Guilad Shalit " mais plutôt : "d'exprimer ses vues" et pour "jauger s'ils (en parlant du Hamas) peuvent faire preuve de souplesse, pour tenter de les convaincre de cesser toute attaque contre des civils innocents en Israël et de coopérer avec le Fatah en tant que groupe qui unit les Palestiniens"" tel qu'il a exprimé al la station américaine ABC.

Écrit par : Georges | 15/04/2008

Les colons juifs ou la peste en Palestine


Sommité de la barbarie, terrorisme en plein air, la sauvagerie à l’état pur, ces familles intégristes et fondamentalistes venues par passion idéologique, se livrent à des exactions inqualifiables tellement la bestialité de leurs actes dépasse tout entendement. En toute impunité, ils tuent, spolient et harcèlent dans ce pays maudit que l’on nomme Israël et dont les frontières sont aussi vagues et précises que la politique internationale dans la région. Des fermiers se font tuer au grand jour, des plantations brulées et arrachées, des civils se font attaquer chaque jour sans que cela n’émoi nos pays occidentaux depuis l’entreprise de colonisation des sionistes commencé en 1946. Nazis dans leur comportement, fasciste dans leurs actes, ces colons sont à eux seuls l’expression suprême de l’idéologie sioniste qui est la peste et le choléra réunie pour le pire et le meilleur dans cette région où l’injustice est la loi d’Israël.

Ces colons n’ont ni foi ni principe, tels des animaux sans raison ni cœur, ils brûlent dans l’indifférence totale des mosquées, ils s’en prennent aux enfants, aux femmes et aux vieillards palestiniens. L’hypocrisie des partis politiques israéliens et la duplicité des dirigeants arabes parachèvent les calamités que ce peuple Palestinien doit endurer. Il est facile de lancer un mandat d’arrêt international contre des petits dictateurs Soudanais ou autres dirigeants africains, mais où est la justice et le courage de la communauté internationale pour traduire en justice les criminels sionistes de cet état artificiel bâti sur l’injustice universelle et le sang de million d’innocents Palestiniens qui doivent payer le prix de la barbarie Occidentale face au peuple Juif.

Comble de l’ironie, à Paris, une place à été baptisée au nom de « Ben Gourions », qui n’est autre que le fondateur de l’état sioniste colonisateur. Il est également l’homme qui conçut et dirigea la Naqba (la Catastrophe) palestinienne, avec la destruction de cinq cents villages, l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens, et l’exécution de nombreux civils. Ces crimes, confirmés de façon très précise par les « nouveaux historiens » israéliens, ne sont à ce jour ni reconnus ni réparés par l’Etat d’Israël. Pour mieux insulter les musulmans et les arabes du monde entier, la place est inaugurée par notre arabe de service : notre chère Rachida Dati,, célèbre non pas pour ses qualités ou son talent, mais uniquement pour son style bling-bling et ses origines qui servent la politique sarkozyste. Il est vrai que des personnes comme Nelson Mandela, Martin Luther King, Malcom X ou Gandhi pour ne mentionner qu’eux, n’ont pas leur place au cœur de Paris. C’est une honte de la part de nos hommes politiques que de salir l’image de notre république en faisant honneur à un homme qui est à la source de million de civils palestiniens déportés et tués dans l’unique but de réaliser le rêve de Théodore Herzl le père du sionisme politique fasciste moderne.

Nos parlementaires « pseudo historien » sont prompts à faire voter la reconnaissance du génocide arménien, mais lorsqu’il s’agit de critiquer et de combattre l’injustice faite aux palestiniens, c’est la tétanie et le silence de la mort auquel nous avons droit. Il n’y a pas un jour, une émission ou un programme dans les médias ou dans la presse qui nous rabâche le génocide des juifs, nous en avons une overdose honnêtement, surtout lorsque l’actualité nous montre tous les jours le deux poids deux mesures, s’agissant des palestiniens musulmans que l’on spolie, massacre ou humilie à ciel ouvert. Comment voulez vous que la pédagogie de l’histoire puisse avoir un quelconque effet sur les masses ?

Jour après jour, ces colons gangrènent les territoires Palestiniens à l’image d’un cancer sublimé et voulu par l’Europe et les Etats-Unis. Mais que dire de ces dirigeants arabes de la région qui sont aussi lâches et hypocrites que l’occident face aux crimes nazis. Face à une telle désinvolture et médiocrité des grandes puissances, comment peut-on oser donner des leçons d’humanisme et de non-violence à la jeunesse Palestinienne, qui n’a rien connu d’autre que les camps de la mort et la violence sioniste soutenue aveuglement par l’administration américaine et l’hypocrisie européen. Que dire de ces dizaines de résolutions de l’ONU qu’Israël viole et bafoue avec la bénédiction et la bienveillance des Etats Unis et de l’Europe? Et ce, quel que soit la gravité de ses crimes !

Nous devons un soutien indéfectible à la vraie résistance palestinienne face à ces injustices qui brillent au panthéon de la barbarie humaine. A l’image du Jcall, il y a une réalité que nul ne peut ignorer, l’avenir de l’état d’Israël est compté et la chute risque d’être à la hauteur de sa barbarie et de ses crimes impunis. Ceux qui sont à plaindre dans cette déchéance, ce sont les juifs humanistes qui luttent de l’intérieur comme à l’extérieur contre l’idéologie sioniste. Nous leur devons également soutien et encouragement car leurs combats et leurs opinions sont boycottés par les médias occidentaux. Car notre devoir est de combattre l’injustice et de faire triompher la justice pour que les palestiniens soient réhabilités dans leur droit et que les juifs non sioniste puissent également vivre en paix sur ces terres. Nous devons avoir le courage de remettre en question, face aux massacres de ces populations civiles palestiniennes, libanaises et aux terrorismes d’état qu’Israël met en œuvre, l’existence même de ce régime sioniste et de ses institutions. Les langues doivent se dénouer, les esprits se libérer des carcans de l’histoire et les cœurs se réveiller face à l’entretien artificiel de la compassion et de l’émotion pour ces sionistes qui n’ont plus rien à voir avec les juifs innocents, victimes de l’horreur du nazisme en Europe.

Notre vieille Europe, incapable d’avoir une vision et une voix unique, ne fait que courber l’échine face au dictat des états unis et à la folie israélienne. Il est grand temps de se réveiller car notre influence et notre notoriété sont en perte de vitesse face aux nouvelles grandes puissances que sont la Chine et l’Inde. Ce n’est qu’une question de génération à venir, les livres d’Histoire sont les témoins vivant des stèles qui marquent à jamais les caveaux des grands empires ou jadis nul n’aurait parié sur leur fin. Aucune puissance à travers les âges n’ont réussi à ce maintenir par la force. L’érosion du temps viendra à bout de l’insolence de ces soldats fascistes sionistes qui massacrent les populations civiles dans une impunité totale. Le politique sioniste d’Israël est en train de miner et détruire cet état symbole de l’injustice universelle. Sa naissance a été un malheur sa mort sera une délivrance sans commune mesure. Les juifs seront libérés de ce cancer qui les paralyse dans leur évolution vers les valeurs humanistes et universalistes.

Les colons juifs sont aujourd’hui le fer de lance de la politique sioniste qui cherche à contrebalancer les évolutions démographiques de la région. Combien de temps pensez-vous honnêtement qu’un pays terroriste comme Israël qui est reconnu pour être raciste et xénophobe en appliquant l’apartheid puisse tenir face à des millions de musulmans qui un jour ou l’autre s’uniront pour vaincre ce cancer du Moyen Orient. Les larmes de ces enfants et de ces mères palestiniennes abreuvent une terre où l’intifada et la résistance des martyrs ne pourront jamais être vaincues par les flammes de l’orgueil sioniste qui se consument de son intérieur.

R.A
http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/

Écrit par : Muslim | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu